Edito


Monsieur Alioune Badara CISSE, Médiateur de la République du Sénégal, Président de l’Association des Médiateurs des Pays Membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (AMP-UEMOA).


Lire la suite...

Dans la meme rubrique

Lettre d'Information

Compteur


Du 22 au 24 octobre 2014 s’est tenu dans la salle Anono 3 du Golf Hôtel d’Abidjan, Côte d’Ivoire, un séminaire de formation des Collaborateurs des Médiateurs des pays Membres de l’UEMOA sur le thème principal : « Méthodologie d’enquête et Communication en Médiation Institutionnelle ».
Ce séminaire a enregistré la participation de trente-six (36) Collaborateurs issus des Institutions de Médiation du Benin, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Togo et du Sénégal.
Le Directeur des Relations avec les Institutions au Ministère chargé des Relations avec les Institutions de la Côte d’Ivoire y a assisté.
Ce séminaire a été animé par sept (7) experts venant du Bénin, du Canada, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal.
Les travaux ont été marqués par des communications regroupées en deux thèmes :
Thème1 : METHODOLOGIE D’ENQUETE EN MEDIATION INSTITUTIONNELLE
Thème 2 : COMMUNICATION ET MEDIATION INSTITUTIONNELLE


Toutes ces communications ont fait l’objet de débats et d’échanges d’expériences. Les interventions des participants ont montré l’importance des différents thèmes et sous-thèmes traités au cours de ce séminaire de formation
De l’ensemble des débats et échanges, nous retenons les recommandations suivantes :


1- Elaborer des standards minima d’intervention dans les institutions de médiation (y compris l’accueil et l’écoute dans les institutions, donner un délai à l’administration pour répondre aux courriers) ;
2- Mettre en place des répondants : points focaux ou correspondants dans tous les ministères et organisations, qui ont une position d’indépendance dans ces structures et organiser un cadre de concertation ;
3- Renforcer l’autonomie financière là où elle existe et l’installer là où elle n’existe pas ;
4- Informatiser les bureaux des Ombudsmans et Médiateurs tant pour l’amélioration de la gestion des requêtes que pour l’élaboration des statistiques ;
5- Implémenter dans tous les pays membres l’exemple de la carte des chargés d’instruction du Sénégal ;
6- Faire la publicité des actions entreprises par les Médiateurs au grand public en protégeant l’anonymat des demandeurs ;
7- Faire ressortir l’équité de façon expresse pour compléter les textes qui régissent le Médiateur ;
8- Approfondir les recherches sur la médiation traditionnelle et publier les résultats pour s’en servir ;
9- Mettre en place dans les Institutions de médiation, selon les spécificités des pays, des entités ou services dédiés à la communication, la documentation et aux archives dotés de ressources appropriées ;
10- Faire ressortir les courriers de remerciement reçus dans les rapports annuels élaborés ;
11- Rendre les sites WEB des différents Médiateurs plus dynamiques pour que la Secrétaire Permanente puisse alimenter le site web de l’AMP-UEMOA, soumettre l’initiative à l’AMP-UEMOA ;
12- Instituer une journée africaine de médiation par l’AMP-UEMOA ;
13- Relayer le projet de la journée africaine de médiation à la Secrétaire Générale de l’AMP-UEMOA afin de le soumettre aux plus hautes autorités ;
14- Mutualiser les services de communication des différents Médiateurs pour coordonner les actions (par exemple organiser des séminaires avec l’appui de l’AMP-UEMOA) ;
15- Achever la formalisation des symboles de l’AMP-UEMOA : créer un emblème, une devise, un hymne ;
16- Prévoir dans les actions de communication, un volet spécifique à l’attention des enfants pour suivre les recommandations de l’AOMF ;
17- Demander à l’AMP-UEMOA de commettre un travail de topographie des différents systèmes de gestion des requêtes/réclamations. Les recommandations issues de l’évaluation de ces systèmes pourraient servir d’instruments, de base de travail pour tous les pays ;
18- Utiliser l’influence des amitiés et des relations pour instruire les dossiers ;
19- fixer un cadre d’intervention aux experts pour orienter l’usage des conclusions, dans les cas d’enquête systémique ;
20- Prévoir dans toutes les institutions, un service d’archivage pour le classement et la conservation des dossiers. Cela implique le recrutement d’un archiviste et la construction ou la réhabilitation de bâtiments respectant les normes de conservation des archives.



Recherche

Contact


Adresse
 
 Courriel : info@amp-uemoa.org

 Téléphone : 
 Fax :

A la UNE

  • 06/06/2018
    SAPONE TEMOIGNE SA RECONNAISSANCE A MADAME LE (...)
    Dans la soirée du dimanche 03 Juin 2018, une forte délégation des habitants de (...)
    Lire la suite...

  • 04/06/2018
    Le Médiateur de la République du Sénégal évalue (...)
    Le Médiateur de la République du Sénégal a profité de sa récente tournée dans le (...)
    Lire la suite...

  • 04/06/2018
    Rencontre d’imprégnation du Médiateur de la (...)
    Dans le cadre d’une tournée qu’il a effectuée dans la région de Saint-Louis du (...)
    Lire la suite...


  • 16/04/2015
    Déclaration de l’AMP-UEMOA - Cotonou le 10 (...)
    Lors de la visite de travail à Cotonou (Bénin) des Médiateurs de l’Association (...)
    Lire la suite...


  • 13/11/2014
    Quelques communications lors du séminaire
    Du 22 au 24 octobre 2014 s’est tenu au Golf Hôtel d’Abidjan en Côte d’Ivoire, (...)
    Lire la suite...

Agenda