Edito


EDITO

Maître Ali Sirfi MAIGA, Médiateur de la République du Niger, Président de l’AMP-UEMOA Maître Ali Sirfi MAIGA, Médiateur de la République du Niger, Président de l’AMP-UEMOA
Lire la suite...

Dans la meme rubrique

Lettre d'Information

Compteur


Du 18 au 24 septembre 2016, les médiateurs des pays membres de l’UEMOA ont effectué à Lomé au Togo, une mission d’appui au Médiateur de la République Togolaise, couplée à une réunion préparatoire de la conférence sur les dysfonctionnements et crises des systèmes éducatifs et le séminaire de formation sur le thème, civisme et médiation institutionnelle dans l’espace UEMOA.


La délégation conduite par Maître Alioune Badara CISSE, Médiateur de la République du Sénégal et Président de l’AMP-UEMOA, était composée des Médiateurs suivants assistés d’un ou deux collaborateurs et de la secrétaire permanente :


Monsieur Baba Akhib HAÏDARA, Médiateur de la République du Mali, Trésorier de l’AMP-UEMOA ;
Monsieur Joseph H GNONLONFOUN, Médiateur de la République du Bénin, Vice -Président de l’AMP-UEMOA ;
Monsieur N’Golo COULIBALY, Médiateur de la République de Côte d’Ivoire, et Médiateur émérite de l’AMP-UEMOA ;
Madame Alima Déborah TRAORE, Médiateur du Faso, et Secrétaire Générale de l’AMP-UEMOA ;
Madame Awa Nana DABOYA, Médiateur de la République Togolaise et Commissaire aux comptes de l’AMP-UEMOA ;
Maître Ali SIRFI, Médiateur de la République du Niger, Membre de l’AMP-UEMOA.


La mission s’est effectuée en trois phases :


- l’appui de l’AMP-UEMOA au Médiateur de la République togolaise ;
- la réunion préparatoire de la conférence à Cotonou au Bénin et du séminaire de formation à Ouagadougou
- la réunion du bureau élargie de l’AMP-UEMOA.


I. De l’appui de l’AMP-UEMOA au Médiateur de la République Togolaise.


L’appui de l’AMP-UEMOA au Médiateur de la République Togolaise a consisté les deux (2) premiers jours, en des visites d’audiences avec les autorités togolaises à savoir, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Président de l’Assemblée nationale Togolaise, et le gardes des sceaux, Ministre de la Justice et des relations avec les institutions de la République.


Ainsi, les Médiateurs ont été reçus dans la matinée du 19 septembre par le Premier Ministre chef du Gouvernement ; au nom du Président de la République empêché et au nom de son Gouvernement. Dans la soirée, ils ont été reçus par le Président de l’Assemblée nationale, tandis que le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, chargé des relations avec les institutions de la République les a reçus dans la matinée du 20 septembre 2016.


Lors de ces audiences, après le mot de bienvenue de l’autorité Togolaise, le mot introductif de Madame Awa Nana DABOYA, Médiateur de la République Togolaise qui a présenté ses hôtes, de l’AMP-UEMOA et traduit sa reconnaissance pour l’honneur qui lui est fait de venir l’appuyer dans sa mission, la démarche des médiateurs à l’endroit des autorités togolaises par la voix de leur président, Maître Alioune Badara CISSE, a été la même :


- Traduire aux autorités togolaises leur reconnaissance et leurs remerciements pour l’accueil très chaleureux et convivial ;


- saluer le fait d’avoir mis en place l’institution du Médiateur de la République et, nommé à la tête de cette institution, une grande dame très compétente et pétrie d’expérience en la personne de Madame Awa Nana DABOYA ;


- solliciter des autorités togolaises leur accompagnement pour accorder au médiateur de la République Togolaise, leur appui en le dotant de moyens nécessaires à son fonctionnement ;


- décliner le calendrier de leur séjour qui s’est poursuivi par une réunion préparatoire à la conférence sur l’épineuse question des dysfonctionnements et crises des systèmes éducatifs et le séminaire de formation sur le thème, civisme et médiation institutionnelle dans l’espace UEMOA ;


- et par une réunion élargie de son bureau.


Au Premier Ministre, les Médiateurs ont particulièrement demandé d’être leur interprète auprès du Président de la République pour le remercier d’avoir bien voulu les convier au mois de novembre 2016 à Lomé et marqué leur accord pour ladite invitation.


Le Président de l’AMP-UEMOA a ensuite relevé l’important rôle de prévention des conflits que jouent les médiateurs, qui à travers leurs recommandations et interventions dans la gouvernance des Etats, sont à même d’empêcher les perturbations.


Il a assuré les autorités togolaises de tout l’appui des autres médiateurs qu’ils sont, réunis au sein des réseaux de Médiateurs et particulièrement de celui communautaire de l’Association des médiateurs des pays membres de l’UEMOA (AMP-UEMOA) à leur homologue. 


Rappelant l’intérêt communautaire reconnu à l’AMP-UEMOA par l’acte additionnel n° 2009- 003 / CCEG / UEMOA du 17 mars 2009 de la conférence des chefs d’Etats et de Gouvernements de l’UEMOA, ce qui lui vaut la confiance de la commission de l’UEMOA et de son président et leur soutien constant et dont l’appui financier a été porté depuis le mois de mai 2016, à hauteur de cent millions (100 000 000)de francs, ceci pour lui permettre de développer de nouveaux thèmes tels celui de l’incivisme et des dysfonctionnements sus évoqués.


En réponse, le Premier Ministre qui a reçu les Médiateurs au nom du Président Faure Essozimna GNASSINGBE et en son nom propre, a souhaité la bienvenue aux Médiateurs, les a remerciés et transmis les cordiales salutations du Président de la République, dont l’agenda l’a amené à se trouver hors du Pays. Il a réitéré l’invitation de celui-ci aux Médiateurs pour revenir à Lomé au mois de novembre 2016. Il a exprimé aux médiateurs leur satisfaction pour ce geste de solidarité à l’égard de leur sœur, leur attachement à la médiation, valeur que le Togo a consacrée par la nomination du Médiateur de la République, et qui le motive aussi à lui réserver tous les moyens nécessaires à son fonctionnement.


S’agissant de la réunion préparatoire, sur les dysfonctionnements et crises des systèmes éducatifs, il a relevé qu’ils se sentent aussi interpelés, lui particulièrement en tant que Maître de Conférences à l’Université, et aussi en ce sens que l’homme est mis au centre de leurs préoccupations. Il a souhaité une réussite dans la réflexion pour un bon fonctionnement des systèmes éducatifs de l’espace.


Au Président de l’Assemblée Nationale du Togo, le Président de l’AMP-UEMOA a relevé le rôle similaire des Médiateurs et des Députés et exprimé leur conviction qu’il sera le premier à apporter son soutien à leur collègue, chose que celui-ci a acceptée.


Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, chargé des relations avec les institutions de la République, a anticipé sur la démarche des Médiateurs pour :



- d’une part, les remercier des efforts faits pour que l’institution du Médiateur reprenne vie au Togo et pour soutenir la jeune institution de leur pays ;


- d’autre part pour leur annoncer les dispositions déjà prises pour faciliter le travail du Médiateur de la République Togolaise, et celles envisagées très prochainement, pour l’organisation et le fonctionnement des services du Médiateur de la République Togolaise.


Au regard de ces mesures, les Médiateurs l’ont chaleureusement remercié pour son intérêt et sa sollicitude.


II. De la réunion préparatoire de la conférence sur le problème récurrent de l’incivisme, des dysfonctionnements des systèmes éducatifs de l’espace UEMOA.


Les travaux de la réunion préparatoire se sont déroulés les 21 et 22 septembre 2016 en plénière et en deux commissions techniques mises en place :


- l’une pour élaborer les termes de références de la conférence sur les dysfonctionnements et crises des systèmes éducatifs de l’espace UEMOA qui aura lieu à Cotonou du 22 au 28 janvier 2017 ;


- l’autre pour corriger le projet de termes de références de la réunion du bureau et le séminaire de la formation sur le thème : civisme et médiation institutionnelle dans l’espace UEMOA prévue pour se tenir à Ouagadougou du 9 au 14 octobre 2016, assorti d’un budget ;


Les 2nde et 3ème plénières ont permis de s’accorder sur les termes de référence de la conférence, de convenir de la qualité des participants et experts qui ne se limiteront pas à ceux de l’AMP-UEMOA, mais à des techniciens des états respectifs.


S’agissant de ceux qui interviendront sur le thème, il a été convenu qu’ils ne viendront pas uniquement de la zone UEMOA mais aussi du monde anglo-saxon. Mandat a été donné au Médiateur de la République du Bénin de soumettre sous quinzaine au bureau de l’AMP-UEMOA, le budget de la rencontre.


La journée du 22 septembre a servi à la finalisation des termes de références du séminaire de formation de Ouagadougou et de convenir du budget y relatif.


III. De la réunion du Bureau élargi de l’AMP-UEMOA


La réunion du Bureau élargi a été suivie d’une conférence de presse et a été un moment fort pour celui-ci de revoir la programmation des activités de l’année, de partager avec le Médiateur de la République Togolaise, les expériences et pratiques de chaque institution de médiation à même de le guider.


Au terme de leurs travaux, les médiateurs ont exprimé leur satisfaction au Président de leur association quant à la conduite des activités arrêtées à Dakar et lui ont renouvelé leur confiance pour la poursuite de sa mission.


Ils ont accepté la proposition de leur doyen, Monsieur Baba Akhib HAÏIADARA, médiateur de la République du Mali, d’abriter une réunion de l’AMP-UEMOA à Bamako en 2017 et son invitation à venir l’appuyer dans l’activité de l’Espace d’Interpellation Démocratique EID en décembre 2017.


Par la voix de Monsieur N’Golo COULIBALY, Médiateur de la République de Côte d’Ivoire et Médiateur émérite de l’AMP-UEMOA, les médiateurs ont souhaité la bienvenue à leur collègue du Niger, Maître ALI SIRFI, et tout le bonheur et succès au sein de l’AMP et de son institution. Ils ont accepté son invitation à venir à Niamey le soutenir.


IV- Résolutions


Au cours de leurs travaux, les Médiateurs ont pris les résolutions suivantes :


- Lancer un appel à la paix dans le cadre de la journée internationale de la paix décrétée par les nations unies pour le 21 septembre 2016 et qui a été lu ce jour même devant les médias.


- adresser des motions aux autorités togolaises et au Président de la Commission de l’UEMOA, une lettre de remerciements au Président de la République Togolaise, son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, pour l’accueil et pour l’invitation à revenir au Togo en novembre 2016.


- Ramener la réunion du bureau et le séminaire de formation de Ouagadougou à la période du 9 au 14 octobre 2016 ;


- Tenir la conférence sur le civisme et les dysfonctionnements des systèmes éducatifs et voies de solutions durables à Cotonou au Bénin du 22 au 28 janvier 2017 ;


- Répondre à l’invitation du Président Faure E GNASSINGBE en novembre 2016  ;


- tenir la réunion du comité des experts à Lomé deux (02) jours avant la date d’audience de Lomé en novembre 2016 ;


- effectuer une mission de soutien au Médiateur de la République du Niger du 05 au 11 mars 2017 à Niamey ;


- participer aux manifestations de l’Espace d’Interprétation Démocratique au Mali du 07 au 11 décembre 2017.


Ci-joint le Message des Médiateurs de l’AMP-UEMOA pour la paix en Afrique et dans le monde.



Recherche

Contact


Adresse
 
 Courriel : info@amp-uemoa.org

 Téléphone : 
 Fax :

A la UNE

  • 08/10/2018
    SYNTHESES DES TRAVAUX DE LA RENCONTRE DES (...)
    LE PRÉSIDENT DU FASO HONORE LES MÉDIATEURS Les Médiateurs des pays membres (...)
    Lire la suite...

  • 08/10/2018
    Les Médiateurs de l’AMP-UEMOA ont clos leur (...)
    Un nouveau bureau a été mis en place dont les membres ont été élus à (...)
    Lire la suite...

  • 27/09/2018
    CONFÉRENCE INTERNATIONALE DES MEDIATEURS DE (...)
    L’Association des Médiateurs des Pays de l’UEMOA (AMP-UEMOA) organise du 1er (...)
    Lire la suite...


  • 16/04/2015
    Déclaration de l’AMP-UEMOA - Cotonou le 10 (...)
    Lors de la visite de travail à Cotonou (Bénin) des Médiateurs de l’Association (...)
    Lire la suite...


  • 13/11/2014
    Quelques communications lors du séminaire
    Du 22 au 24 octobre 2014 s’est tenu au Golf Hôtel d’Abidjan en Côte d’Ivoire, (...)
    Lire la suite...

Agenda